Le foulard « Odilon » et l’étole « Gabrielle » pour le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux

Petrusse était invitée à présenter le jeudi 17 novembre ses deux nouvelles créations : le foulard « Odilon » inspiré du tableau Le Char d’Apollon d’Odilon Redon, et l’étole « Gabrielle » tirée d’un portrait peint par Félix Vallotton.

« Ce soir nous célébrons l’art et la beauté »

La soirée a commencé par une déambulation de six danseuses de l’Opéra de Bordeaux dans la salle romantique du Musée. Les invités ont pu admirer le foulard « Odilon » en mouvement, porté par la grâce de Anna Gueho, Coralie Aulas, Marina Kudryashova, Natalia Butragueño, Emilie Cerutti et Claire Teisseyre (soliste à l’Opéra).

opera-bordeaux-foulard-odilon-petrusse

 

petrusse-gabrielleSophie Barthélémy, Directrice du Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, et Petrusse ont ensuite pris la parole pour présenter les foulards, leur processus créatif et le partenariat entre Petrusse et le Musée des Beaux-Arts qui «  partagent des valeurs patrimoniales communes » comme l’a justement précisé la directrice du Musée.

Le foulard « Odilon » et l’étole « Gabrielle » sont nés d’un partenariat entre Petrusse et le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux. Ils s’ajoutent à la collection de pièces d’exception créées par Petrusse selon des œuvres d’art, à l’instar du foulard « Madeleine » créé pour l’abbaye de Fontfroide et le Musée Fayet de Béziers.

« Gabrielle » : un cachemire que tout le monde peut porter

Pour l’étole « Gabrielle », Petrusse s’est librement inspirée du portrait de Gabrielle Vallotton réalisé par son mari, le peintre Félix Vallotton. Gabrielle y est représentée sur un sofa, une étole rouge délicatement posée sur ses épaules. Petrusse est partie de cette étole rouge et a ajouté un motif cachemire qu’elle affectionne tant.

Elle a choisi le coton, afin de faire de cette étole un cachemire accessible et facile à porter.

« Odilon » : un carré de soie haut en couleurs

petrusse-odilonLe foulard « Odilon » a été créé d’après le tableau Le Char d’Apollon : un pastel d’Odilon Redon, peintre d’origine bordelaise dont le centenaire de la mort est célébré le 6 juillet 2016.

Petrusse a conservé les principaux éléments de l’œuvre et a exagéré les couleurs pour dynamiser ce carré de soie et qu’il réponde aux critères de mode. Une technique d’impression digitale a été utilisée afin de retranscrire les coups de pinceau de Redon.

« Odilon » et « Gabrielle » sont en vente au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, où sont exposés les deux chefs-d’œuvre dont ils sont inspirés.

 

 

Photo des danseuses : Christian Couly