Petrusse et Charles Jude honorent Noureev

Noureev-operaIl y a plus de 20 ans disparaissait Rudolf Noureev. Entourée de partenaires d’excellence, la Maison Petrusse lui a rendu hommage lors d’une soirée prestige le 15 octobre dernier.

Petrusse et Charles Jude, c’est une rencontre artistique mais aussi une belle histoire d’amitié. C’est ensemble qu’ils ont choisi de célébrer un autre artiste : Rudolf Noureev. Il fut son élève et elle admire sa flamboyance. C’est tout l’univers de ce danseur extraordinaire qui est revisité par les deux amis.

Revivez les meilleurs moments de la soirée dédiée à Noureev en images et en tweets sur les réseaux sociaux : notre compte Twitter et notre compte Instagram.

Foulard Noureev créé par PetrusseUn foulard et une étole pour le danseur et chorégraphe

Rudolf Noureev était un grand amateur d’étoffes. Lorsque Charles Jude l’évoque, il parle du collectionneur insatiable qui rapportait toujours des dizaines de tapis de ses voyages, sans exactement savoir ce qu’il en ferait : « son appartement était une véritable caverne d’Ali Baba ».

Il n’était pas rare de voir Rudolf Noureev enveloppé dans des étoffes ou des tapis, coiffé de bonnets : « il disait qu’ainsi, le ciel ne lui tomberait pas sur la tête » précise Charles Jude.

A la demande de la société Un Soir à l’Opéra*, soutenue par la Fondation Rudolf Noureev, Petrusse a créé un foulard en s’inspirant des châles traditionnels russes mais aussi d’un élément plus intime de la vie du danseur. En effet, son appartement parisien du 23 quai Voltaire, était tapissé de motifs de cuir de Cordoue que l’on retrouve dans ce foulard « Noureev ».

L’étole « Roméo » complète cette collection en rappelant par ses couleurs et ses dessins les amants de Vérone que Noureev avait chorégraphiés de manière éblouissante « Roméo et Juliette ».

*Un Soir à l’Opéra s’est inspiré de l’univers du ballet classique pour rendre hommage à Rudolf Noureev et à sa vie artistique. L’Opéra tout comme le Ballet est source d’émotions intenses.

Un Soir à l’Opéra vous propose de prolonger la magie de ces instants précieux à travers leurs bougies d’intérieur parfumées, dont les fragrances ont été chorégraphiées comme une promenade olfactive un soir de représentation… Casse-Noisette, La Bayadère, Le Lac des Cygnes et bien-sûr le 23 Quai Voltaire, l’adresse de Noureev à Paris.

Une soirée de prestige entourée de partenaires d’excellence

Air France s’est associé à cette soirée d’exception et a remis à cette occasion un bon pour un voyage Bordeaux – Saint Pétersbourg, valable pour deux personnes, opportunité de découvrir les nouvelles cabines Moyen Courrier d’Air France.

Le Château Carbonnieux et la maison Badie ont choisi d’offrir pour cette soirée d’exception du Croix de carbonnieux en rouge et en blanc. pour accompagner une autre spécialité bordelaise … mais aussi russe : le caviar. En effet, la société Sturia, qui a relancé l’élevage de l’esturgeon dans la Gironde, a proposé une dégustation découverte de sa production de caviar d’Aquitaine.

Que serait une soirée culturelle à Bordeaux sans Mollat ? La librairie que la France nous envie a décoré ses vitrines avec les étoles Noureev et Roméo. Quant à l’Opéra de Bordeaux, il a offert la possibilité à 3 couples de participer à la soirée de gala exceptionnelle du 22 octobre, autour d’un autre chorégraphe de génie Marius Petipa (1818 – 1910).

L’école Tunon était une nouvelle fois à la hauteur de l’évènement avec des hôtes et hôtesses d’accueil et de service parfaits !

Noureev-boutique-petrusse